Le DIF, ou Droit Individuel à la Formation, était un dispositif destiné aux salariés du privé. Il a été remplacé en 2015 par le CPF (Compte Personnel de Formation). Toutefois, le DIF est encore accessible aux élus locaux, et ce depuis le 1er janvier 2017.

Présentation du DIF

Le DIF donnait droit à vingt heures de formation par an aux salariés travaillant en entreprise privée. Si elles n’étaient pas utilisées, ces heures étaient cumulables d’une année à l’autre et étaient financées par un OPCA (organisme financer). Ce sont les employeurs qui cotisaient directement dans les OPCA.

Bon à savoir : les heures cumulées grâce au DIF sont toujours valables après le passage au CPF. Il suffit pour cela d’activer son compte sur le site moncompteformation.gouv.fr et d’y transférer son solde.

Le DIF pour les élus locaux

Si les salariés sont passés au CPF, les élus locaux eux, ont toujours droit au DIF. Ils peuvent cumuler 20 heures annuelles de formation, qu’ils exercent un ou plusieurs mandats.

Pour pouvoir en bénéficier, les élus locaux doivent se tourner vers le fonds de financement « Caisse des Dépôts ».