Mieux connaître vos candidats grâce à leurs mouvements inconscients lors de l’entretien et les analyser grâce au langage non verbal : attention à leur posture, à leurs gestes, à leur ton, à leur look…

Si dans un processus de sélection, nous ne prenons en considération que le CV d’un candidat, nous ne connaîtrons que son expérience professionnelle, ses connaissances et ses compétences. En fait, c’est lors d’un entretien d’embauche qu’on peut découvrir le candidat en analysant sa personnalité, sa motivation, etc. sont affectées.

Les gestes, la parole, la posture, les expressions faciales, le contact visuel, etc. jouent tous un rôle important dans la décision finale. C’est ce que les experts appellent la communication non verbale, et cela est parfois encore plus pris en compte que la communication verbale.

L’observation est très importante dans ce cas, c’est pourquoi nous vous recommandons de porter une attention particulière au comportement et à l’expression des candidats pendant l’entretien. Mais pour que vous sachiez ce que chaque geste, regard, ton, etc. signifie, voici 5 conseils qui vous aideront dans leur interprétation.

Le langage non verbal lors d’un entretien d’embauche

1. Mouvements corporels

C’est là que la kinésie, c’est-à-dire la communication exprimée par les mouvements du corps, entrerait en jeu. Concentrez-vous sur son regard et assurez-vous qu’il ne le détourne pas ; s’il le fait, c’est qu’il est peu sûr de lui ou timide. S’il regarde un peu partout, c’est parce qu’il est nerveux ou parce qu’il cache des informations, même de fausses informations.

Voyez s’il cligne des yeux : s’il le fait plusieurs fois, c’est parce qu’il est stressé, et s’il vous fixe en parlant, c’est pour vérifier qu’il vous convainc avec ses arguments.

Les jambes en disent long aussi. S’il les croise, il montre de l’insécurité ou de la timidité ; s’il les étire, il fait preuve d’arrogance, et s’il en met un devant et un derrière, il montre une situation stressante.

Ne négligez pas ses mains : s’il les joint, il montre de l’anxiété, de la tristesse ou de la nervosité ; si il se saisit le poignet, c’est qu’il ne sait que faire ; et si ses pouces sont en contact, il montre un signe de dominance et d’assurance.
La posture du corps montre que son caractère est à 100 %. S’il se sent excessivement à l’aise, c’est parce qu’il fait preuve d’arrogance et de manque d’intérêt. S’il le fait de façon détendue, il se sent en confiance et en sécurité, mais s’il est assis sur le bord de la chaise, c’est parce que cela traduit une indécision ou le désir de terminer l’entretien.

2. la façon dont vous parlez

La tonalité, la vitesse, le timbre, le volume… sont des aspects très importants et à prendre en compte. Par exemple, les introvertis parleront avec un faible volume et un faible rythme, par opposition aux extravertis.

Si le ton de la voix du candidat change souvent pendant l’entretien, c’est parce qu’il passe d’un état de confort à un état de stress, et cela peut se produire à cause d’une question qui le met mal à l’aise.

3. L’espace pour communiquer

La distance avec la personne rencontrée fournit beaucoup d’informations. Les personnes les plus timides laissent un espace plus large, car elles se méfient de l’inconnu. Mais les extravertis montrent le contraire : ils cherchent la proximité. On peut dire que la culture de la personne joue un rôle important à cet égard, tout comme l’âge : plus la personne est jeune, plus elle est proche.

4. Image personnelle

La première impression est celle qui compte, il est donc très important de choisir une tenue vestimentaire et d’être présentable à l’entretien. Alors regardez si la personne sent trop le parfum, l’état des vêtements, des cheveux, des chaussures… ; et surtout si son image correspond à celle de l’entreprise.

5. Sécurité

Si le candidat a confiance en lui et en tout ce qu’il dit, il sera remarqué. Il suffit de voir si le sourire est naturel et sincère ou, au contraire, forcé.

Le langage non verbal ne doit pas être analysé en parallèle avec le langage verbal, le premier complétant généralement le second. Nous vous recommandons donc d’utiliser ces astuces lors de votre prochain entretien et vous verrez à quel point elles vous aideront à prendre une décision.