Le marché du bâtiment connait actuellement un succès fulgurant. Ce secteur recouvre différents domaines, comme l’amélioration de l’habitation, la construction, les énergies renouvelables et la domotique. Vous souhaitez créer une entreprise dans le domaine des services en bâtiment ? Découvrez ici quelques solutions pratiques pour devenir gérant d’une telle entreprise.

La franchise : la solution avantageuse

Vous souhaitez devenir gérant d’une entreprise de services en bâtiment ? L’ouverture d’une franchise reste de loin la meilleure solution. Ce mode de collaboration avec un grand réseau national du bâtiment comme la franchise Attila par exemple, vous apporte beaucoup d’avantages.

La franchise : une solution sécuritaire

Le système de franchise vous permet de limiter les risques liés à la création d’une entreprise classique. Vous n’avez pas à expérimenter un nouveau terrain : le franchiseur est là pour vous partager ses expériences en matière de création et de gestion d’entreprise. Vous tirez également profit de son expérience sur le terrain ainsi que de sa notoriété sur le marché.

Grâce à la franchise, votre société possède dès sa création une bonne image nationale, voire internationale. Parce que vous rejoignez une marque reconnue, vos services seront donc déjà connus de vos clients cibles.

Une formation et un accompagnement sur mesure

Vous envisagez d’ouvrir une entreprise de services en bâtiment franchisée ? Bénéficiez d’une formation complète avec des professionnels qualifiés. Le but : vous aider à acquérir le savoir-faire nécessaire pour diriger votre entreprise de services en bâtiment. À cela s’ajoute un suivi d’aide au démarrage et une assistance continue. Certains franchiseurs iront jusqu’à vous assister dans la gestion de vos stocks et de votre trésorerie.

franchise entreprise de services en bâtiment

Ouverture de franchise : une démarche facile

Lorsque vous optez pour un système de franchise, vous pouvez créer facilement votre entreprise. En règle générale, vous bénéficiez d’une prise en charge des frais d’étude de marché pour votre nouvelle entreprise. Vous pouvez aussi profiter de l’appui de l’enseigne quant à la préparation du dossier financier.

Pour ouvrir votre franchise en bâtiment, vous devez avant tout choisir votre franchiseur. Cette étape s’avère être cruciale. Vous ne devez donc pas vous précipiter. Il existe plusieurs franchiseurs dans le domaine du bâtiment. Renseignez-vous après des sites et des magazines spécialisés afin de connaitre les atouts et les faiblesses de chaque enseigne. Une fois que vous avez sélectionné une enseigne, informez-vous sur les différentes conditions exigées, puis consultez les enquêtes de satisfaction des franchisés ou discutez avec les autres franchisés de l’enseigne.

La franchise : une alternative accessible à tous

La plupart des enseignes sérieuses ne vous demandent pas d’être un technicien ou un diplômé en bâtiment pour les rejoindre. Ce qu’elles cherchent, c’est avant tout un entrepreneur dans l’âme. Aucun prérequis technique n’est demandé en général. Vous devez seulement :

  • être un bon manager,
  • être capable de diriger une entreprise de taille humaine,
  • être persuadé de l’intérêt de la démarche participative.

Il faudra aussi avoir un esprit de conquête ainsi qu’une ambition individuelle et collective et un sens prononcé pour l’entrepreneuriat et la gestion.

Les expériences et les qualifications professionnelles : des conditions obligatoires

Pour créer une entreprise de services en bâtiment classique (sans passer par le système de franchise), vous devez posséder certains prérequis. La loi est stricte sur cet aspect. Une personne à la tête d’une entreprise BTP doit posséder une qualification professionnelle adaptée à l’activité qu’elle souhaite exercer. Si vous êtes donc un technicien ou un ingénieur en BTP, vous pouvez facilement créer votre entreprise en BTP.

Si par contre vous ne possédez aucun diplôme dans ce domaine, trois possibilités s’offrent à vous. La première : justifier d’une expérience de 3 ans minimum dans le domaine. Pour ce faire, vous devez avoir travaillé dans une entreprise de construction. Ces expériences valent une qualification professionnelle qui vous permet de créer votre entreprise en BTP.

Si vous n’êtes pas diplômé et ne possédez aucune expérience professionnelle, la meilleure solution est de suivre une formation qualifiante. Choisissez par exemple une formation en alternance qui vous permet à la fois d’étudier et d’acquérir une expérience professionnelle.

Dernière solution : vous faire embaucher dans une entreprise afin de développer votre expérience. L’avantage est que vous profitez d’une formation sur le tas tout en apprenant les ficelles du métier. En même temps, ce sera l’occasion d’évaluer si la profession est vraiment faite pour vous avant de vous lancer.

devenir gérant entreprise de services en bâtiment

Le statut multiservice : une option intéressante pour les professionnels du bâtiment

Avez-vous déjà pensé au statut d’autoentrepreneur multiservice pour la création d’une entreprise de services en bâtiment ? Aussi appelé « statut d’homme toutes mains », il vous donne la possibilité de réaliser de petits travaux à domicile (c’est-à-dire pour le compte des particuliers).

Le statut multiservice couvre certaines activités dans le domaine du bâtiment. En font partie les petits travaux de rénovation ainsi que la pose et l’entretien des parquets amovibles. L’avantage de ce statut est que vous n’avez besoin ni de qualification ni d’expérience professionnelle. D’ailleurs, les démarches pour créer votre microentreprise de service en bâtiment sont simples et rapides. Il suffit de faire une déclaration d’autoentrepreneur en ligne.

Les aides et les subventions pour monter son entreprise en BTP

Vous avez l’intention de créer une entreprise ? Vous pouvez prétendre à certaines aides financières :

  • l’aide PRO BTP : ce dispositif d’aide s’adresse à ceux qui veulent créer une entreprise de bâtiment. Il s’agit d’une aide pour les frais engagés dans certaines procédures ;
  • l’ACRE (Aide à la Création ou Reprise d’une Entreprise) : ce dispositif vous permet de bénéficier d’une exonération partielle de taxes pendant les premières années d’exercice de votre activité ;
  • les exonérations d’impôts dans les ZRR (Zones de Revitalisation Rurale) : il s’agit d’une prime régionale à la création d’entreprise de BPIFrance. Les nouvelles entreprises ainsi que les reprises sont toutes concernées par cette aide.

Les aides citées ne sont qu’une partie des aides disponibles. Selon votre profil (nouveau diplômé, professionnel qui souhaite quitter son statut de salarié, en reconversion…), il existe d’autres dispositifs d’accompagnement adaptés. N’hésitez pas à vous renseigner sur ce sujet.