Mélomane et grand passionné de musique, vous souhaitez plus que tout faire carrière dans le secteur du quatrième art ? Votre projet n’est en aucun cas un rêve inaccessible puisque ce domaine regorge de plus de professions que vous ne le pensez. Cet article fait le point sur trois d’entre eux.

Maîtrisez la pratique du DJing et devenez DJ

Le métier de DJ (Disc-Jockey) est indubitablement l’un des plus populaires dans le monde de la musique. Derrière ses platines, un DJ a pour vocation d’animer musicalement des événements en tout genre afin de plonger son public dans une ambiance purement festive. C’est un professionnel du mixage qui est capable d’adapter sa programmation musicale en fonction du lieu où il exerce ainsi que de son public. Il sait mêler différents styles musicaux dans les règles de l’art pour que tout le monde s’amuse et prend le maximum de plaisir.

Son « show » est ponctué par des interventions aussi brèves que percutantes, puisqu’en tant qu’ambianceur, il doit faire en sorte que son public soit en phase avec sa programmation. C’est un métier qui requiert de la créativité, de la passion, du sens artistique pointu, de la polyvalence, mais également de l’endurance physique. Il faut de surcroît être à l’affût des tendances du moment.

Alors, si vous désirez percer dans le monde du DJing, sur nation-dj.com, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour y parvenir efficacement : choix du matériel (table de mixage, platine, casque audio…), formation en DJing, formation MAO…

DJ

Devenez producteur de musique

C’est un métier qui fait rêver de nombreux passionnés de musique. Un producteur de musique a pour rôle d’encadrer des artistes qu’il aura lui-même dûment sélectionnés en fonction d’un certain nombre de critères. Il les accompagne, les supervise, les met en lumière et développe leur carrière afin de tirer le maximum de bénéfices sur leurs ventes. En d’autres mots, un producteur de musique investit à long terme sur la rentabilité de chaque artiste qu’il produit.

Il s’agit d’un véritable « homme-orchestre » qui supervise tout ce qui s’articule autour de la production. Ce professionnel prend alors en charge ses aspects artistiques, financiers, juridiques et commerciaux. De la sélection d’un projet musical à partir de maquettes à sa promotion, en passant de l’établissement du budget, de la réalisation des contrats avec les partenaires, la sélection des morceaux, le mixage, le mastering… Aucun détail ne lui échappe.

Un producteur de musique peut constituer sa propre boîte ou travailler pour le compte d’une maison de disques. C’est un métier qui nécessite une multitude de qualités : culture musicale infaillible, sens de contact en béton, capacité à prendre des initiatives, intuition, passion, persuasion, pédagogie, audace, assurance… Pour en devenir un, vous avez le choix parmi différentes formations :

  • MBA production musicale si vous êtes titulaire d’un bac+3,
  • MBA management de la production musicale si vous êtes titulaire d’un bac+4 ou bac+5.

Faites des études pour être ingénieur du son musical

Travaillant en collaboration avec les producteurs et artistes tout en étant souvent assisté par un assistant, un ingénieur du son musical a pour rôle de garantir la qualité sonore des enregistrements en studio ou des live recording. C’est donc lui ainsi que toute son équipe qui se cache derrière nos morceaux favoris. Il se charge ainsi de la prise de son, du mixage ainsi que du mastering, de même que le choix de tous les matériels et logiciels relatifs à la production sonore.

Au vu de tout cela, un ingénieur du son musical doit cumuler une large panoplie de qualités et savoir-faire. Il s’agit d’un professionnel attentif, imaginatif, curieux, perfectionniste qui a un sens artistique sans faille et une oreille musicale développée. Il doit de surcroît avoir un sens artistique et une expertise musicale plus poussés ainsi qu’une parfaite maîtrise des équipements de production musicale.

Vous souhaitez devenir ingénieur du son musical professionnel ? La concrétisation de votre projet passe inexorablement par le suivi d’un cursus adapté. Si vous êtes titulaire d’un bac, il convient de suivre une formation de trois ans pour décrocher un DETS (diplôme d’études supérieures des techniques du son) option son musical ou une licence professionnelle techniques et activités de l’image et du son.

Bien que cette formation donne accès au poste que vous convoitez, il est conseillé de décrocher un bac+5 si vous souhaitez propulser facilement votre carrière. Ainsi, vous pouvez viser le diplôme supérieur des métiers du son ; le diplôme arts et techniques du théâtre parcours concepteur son ; le diplôme de l’École nationale supérieure Louis-Lumière section son ; le diplôme de l’École nationale supérieure des métiers de l’image et du son, spécialisation son ; etc.