La Validation des Acquis de l’Expérience ou VAE, est un droit individuel qui permet d’obtenir un diplôme, un titre, un certificat de qualification professionnelle, pour faire valoir l’expérience acquise tout au long d’une carrière professionnelle. Une fois vérifiée, évaluée et validée, cette expérience professionnelle peut aboutir à l’obtention d’un diplôme équivalent à celui obtenu dans le cadre d’une formation initiale. Découvrez, plus en détails, ce qu’est la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) !

Quelles sont les possibilités qu’offre la VAE ?

Une VAE en RH, par exemple, offre la possibilité d’obtenir la totalité ou une partie d’un diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle, pour les candidats justifiant de toutes les compétences requises par le référentiel du diplôme.

Ce dispositif permet, également, aux candidats d’intégrer une formation dans l’objectif de préparer un diplôme, sans obligation d’un niveau d’études ou d’un diplôme, qui constituent, en temps normal, des conditions incontournables pour y accéder.

Qu’est-ce qui justifie le choix d’un parcours en VAE ?

Poursuivre une démarche de VAE apporte de nombreux avantages. En effet, cela donne la possibilité aux candidats de valoriser leurs acquis et leur expérience professionnelle. La VAE leur permet aussi de bénéficier d’une meilleure employabilité et leur ouvre la voie vers des postes à responsabilité et mieux rémunérés.

La VAE peut également être vecteur de mobilité professionnelle ou de promotion interne, dans la mesure où elle permet aux candidats de combler leurs lacunes en matière de compétences et de savoir-faire. Cette option offre, notamment, un avantage de taille, à savoir la possibilité d’accéder à un cursus de formation sans avoir le niveau d’études requis normalement pour intégrer une formation initiale.

Un autre atout et non des moindres, la VAE assure légitimité et sécurité au parcours professionnel.

Qui peut prétendre à une VAE ?

La VAE s’adresse à tous les publics. Ainsi, quel que soit votre âge, votre nationalité, votre statut et votre niveau de formation, vous avez parfaitement le droit de préparer une démarche en VAE, à la seule condition de justifier d’un an d’expérience au minimum.

L’expérience peut être cumulée. En effet, les activités peuvent avoir été exercées de façon continue ou non, à temps plein ou à temps partiel. Pour justifier cette expérience, les candidats doivent disposer de bulletins de salaire, d’attestations, de certificats de travail, etc. La durée exigée peut s’allonger ou être estimée en nombre d’heures pour certains diplômes.

Ci-dessous, les principales catégories de personnes qui recourent à la VAE : 

  • Les salariés en CDI, CDD, intérimaires…
  • Les membres d’une profession libérale, travailleurs indépendants, commerçants, exploitants agricoles, artisans… ;
  • Les agents publics ;
  • Les demandeurs d’emploi ; 
  • Les bénévoles qui disposent d’attestations justifiant de leurs expériences associatives ou syndicales.

Quelles certifications viser ?

Les candidats sont tenus de choisir un diplôme en adéquation avec leurs activités. Tous les diplômes professionnels classés dans la nomenclature européenne des niveaux de formation du niveau 3 (CAP) au niveau 8 (doctorat) sont éligibles à la VAE, ce qui correspond à plus de 620 diplômes à l’éducation nationale.

L’article L. 6113-1 du Code du Travail, créé dans le cadre de la loi n°2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, indique que les certifications professionnelles enregistrées au RNCP offrent le droit de valider les compétences et les connaissances requises pour l’exercice d’activités professionnelles. 

Comment obtenir une VAE ?

Les personnes actives en poste peuvent demander à leur employeur un congé dédié à la préparation de la validation des acquis de l’expérience (VAE) ou à la participation aux épreuves de validation. La demande de VAE est à adresser au ministère ou à l’organisme qui délivre la certification (diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle…).

Avant de commencer votre démarche, n’hésitez pas à demander des informations auprès de l’organisme certificateur pour connaître les spécificités de ses procédures de VAE.