Quoi de pire pour un salarié que de recevoir une lettre de licenciement de la part de son employeur ? Qu’il s’agisse d’un licenciement pour motif économique ou d’une décision suite à des motifs personnels, la situation engendrera dans tous les cas un énorme changement dans la vie du salarié concerné. En effet, ce n’est pas toujours évident de perdre son travail. Si certains ont encore droit à une période de préavis, d’autres doivent quitter leur poste du jour au lendemain. Heureusement, le chômage n’est pas une fatalité. Pour passer ce cap, il suffit d’adopter le bon état d’esprit et avoir les bons réflexes. Découvrez comment rebondir après un licenciement dans les lignes qui suivent.

Donnez-vous du temps pour surmonter cette étape difficile

Qui dit licenciement, dit perte d’emploi. Et comme votre emploi représente la source essentielle qui vous permet de satisfaire tous vos besoins, vous ne pouvez certainement pas vous permettre de rester au chômage trop longtemps. De ce fait, beaucoup de personnes ont tendance à penser qu’il est crucial de se mettre à la recherche d’un nouveau travail aussi rapidement que possible après le licenciement. Certains envisagent de lancer leur propre business dans les plus brefs délais en devenant autoentrepreneur. Toutes ces réactions peuvent se comprendre, et pourtant, il faut savoir que ce ne sont pas forcément les meilleures des réflexes à suivre.

Pour cause, vous devez d’abord prendre le temps d’accepter la nouvelle situation. En effet, un licenciement s’apparente à un choc brutal, une chute dans le vide pour un salarié. Comme vous passiez la plupart de vos journées au bureau, il va de soi que devoir tout arrêter ne semble pas si évident.

Le premier réflexe à adopter après un licenciement reste alors de prendre son temps pour se confronter au stress. Cette pause vous servira à vous remettre en question. Par ce moyen, vous pourrez mieux comprendre ce qui vous a amené là où vous en êtes aujourd’hui. Vous pouvez entre autres faire part de votre ressenti à vos proches. C’est une étape pour apprendre à relativiser et à regagner la confiance en soi : des facteurs essentiels pour un rebond efficace.

Occupez vos pensées en restant actif

Après un licenciement, le sujet va broyer du noir et ruminer régulièrement le passé récent. Il a du mal à accepter la situation qui continue à persister dans sa tête. Cependant, trop penser à ce stade difficile ne fera que décupler les ondes négatives. Non seulement c’est votre moral qui en pâtit, mais cela peut aussi engendrer des conséquences au niveau physique. Afin d’éviter ces désagréments, mieux vaut alors occuper ses pensées avec d’autres activités.

Vous pouvez par exemple consacrer votre temps libre pour suivre des formations en ligne. Ce ne sont pas les plateformes spécifiques pour ce faire qui manquent. Optimisez ainsi vos compétences actuelles et pensez par ailleurs à acquérir de nouvelles connaissances qui vous permettront d’exercer une activité pour sortir de votre zone de confort. Tous ces facteurs sont l’occasion de préparer vos bagages dans le cadre de votre prochaine étape professionnelle.

Autrement, pourquoi ne pas vous adonner temporairement au bénévolat en rapport à un domaine dans lequel vous êtes à l’aise ? C’est l’opportunité de faire preuve de votre expertise. Enfin, pensez à entretenir et à développer votre réseau professionnel. Cela vous permettra de trouver plus facilement un nouveau travail.

Définissez votre nouveau projet d’avenir

Lorsque vous sentirez que vous êtes enfin prêt à rebondir de votre licenciement, prenez quelques minutes pour faire le point sur votre vie. Votre ressenti vous aidera à décider de ce que vous souhaitez désormais faire.

Votre future carrière professionnelle peut concerner :

  • une reconversion professionnelle ;
  • le lancement de votre propre entreprise ;
  • l’exercice d’un métier appartenant au même domaine que votre poste précédent.

Quoi qu’il en soit, peu importe votre projet d’avenir, il est fortement recommandé de vous faire accompagner par un spécialiste. Il existe justement des structures dédiées qui prodiguent un accompagnement sur-mesure pour aider les chômeurs à trouver leur voie.

Si vous envisagez tout spécialement de créer votre propre activité, ces organismes sont en mesure de vous prêter main-forte au moment de la création d’entreprise. Ils peuvent également vous conseiller concernant le régime social adapté à vos besoins ou comment profiter d’une franchise de TVA, par exemple.

nouvel carrière

Entamez les prémices de votre nouvelle carrière professionnelle

Dès lors que vous savez ce que vous souhaitez faire de votre nouvelle carrière, déployez la stratégie nécessaire pour mettre toutes les chances de votre côté.

  • mettez votre CV à jour ;
  • misez sur le réseautage pour trouver des propositions ou une introduction à un recruteur ;
  • prospectez directement auprès de vos futurs clients potentiels ;
  • restez à l’affût des nouvelles offres d’emploi ;
  • déposez vos dossiers dans les entreprises ;
  • soyez réactif aux demandes d’entretien.

Et voilà, vous êtes fin prêt pour l’étape de rebondissement. En suivant ces bons conseils, vous verrez que votre licenciement ne sera plus qu’un mauvais souvenir. Place à la pratique !