Orthophoniste
26 juillet 2017
Ergothérapeute
26 juillet 2017
Tout voir

Présentation du métier d’infirmier

Un infirmier est un professionnel du secteur médical. Au sein d’un établissement hospitalier, son rôle est de réaliser les soins prescrits par les médecins aux patients. Il les accompagne tout au long de leur séjour à l’hôpital.

Ses missions

Les missions d’un infirmier sont de procéder aux soins médicaux et d’hygiène nécessaire pour améliorer l’état de santé d’un patient. Cela comprend :

  • la prise de tension,
  • la pose de pansement
  • le prélèvement et analyse du sang
  • la préparation de medicaments
  • la préparation avant une chirurgie au bloc opératoire

L’infirmier doit également effectuer des tâches administratives pour indiquer le suivi des différents patients.

Les qualités requises

Pour exercer cette profession du domaine médical, il est conseillé d’être doté des qualités suivantes : La patience La rigueur Le goût du contact avec les patients La précision Le dynamisme Un bon sens de l’organisation La bonne humeur

Quelles formations pour devenir infirmier ?

Pour exercer la profession d’infirmière en France, une seule voie d’accès : le diplôme d’état d’infirmier. Ce diplôme est préparé lors d’une formation de trois années dans un centre de formation en soins d’infirmier (appelé IFSI). Il en existe de nombreuses réparties sur le territoire français. Pour intégrer un IFSI, il est nécessaire de réussir un concours d’entrée. La sélection est forte.

Comment intégrer un IFSI ?

Pour intégrer un institut de formation en soins infirmiers, il y a plusieurs possibilités. La condition première est d’être âgé au minimum de 17 ans. Ensuite, les prérequis varient selon le parcours des candidats. Chaque IFSI possède son propre concours d’accès.

Pour présenter le concours classique

Il est nécessaire d’être titulaire du diplôme du baccalauréat ou d’une équivalence. Le concours est également ouvert aux titulaires d’un diplôme d’État d’aide médico-social psychologique avec trois années d’expériences professionnelles ou aux personnes pouvant justifier de trois années d’exercice dans le secteur sanitaire et social. Le concours classique se passe en trois étapes :

  • deux épreuves écrites de sélection
  • une épreuve orale d’admission avec un jury

Passer un examen spécifique

Pour les titulaires d’un diplôme d’État d’aide-soignante ou un diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture pouvant justifier de trois années d’expérience, il existe un concours d’entrée spécifique qui leur est réservé. Il est composé d’une épreuve écrite d’analyse d’une durée de deux heures.

Enfin, il est possible d’intégrer un IFSI avec un concours passerelle pour les étudiants en médecine ayant validé leur année de PACES (première année commune aux études de santé), pour les sages femmes, les masseurs kinésithérapeutes, les ergothérapeutes ou les podologues.

Prépa aux concours d’entrée en IFSI

Il existe plusieurs classes préparatoires aux concours d’entrée en IFSI. La formation dure plusieurs mois et peut être proposée en cours en présentiel ou en cours par correspondance. Les candidats sont préparés aux épreuves écrites et orales du concours.

Où exercer cette profession médicale ?

Un infirmier peut exercer sa profession avec le statut libéral ou en tant que salarié dans un établissement public ou privé :

  • un établissement de santé
  • un centre hospitalier
  • une clinique
  • un centre de réadaptation
  • un centre de soins palliatifs
  • un établissement scolaire
  • une maison de retraite

Salaire d’un(e) infirmièr(e)

Le salaire mensuel d’un infirmier dépend de plusieurs critères dont son statut, ses horaires (de nuit ou de week-end) et de l’établissement dans laquelle il exerce son activité. En début de carrière, un infirmier salarié gagne en moyenne 1 700 euros bruts mensuels. Un infirmier libéral perçoit autour de 2 000 euros bruts par mois.

Évolution de carrière

Après plusieurs années d’expérience, un infirmier peut choisir de se spécialiser dans un domaine pour devenir :

  • Infirmier anesthésiste
  • Infirmier de bloc opératoire
  • Infirmier puériculteur

Cette spécialisation peut s’apprendre sur le terrain ou lors d’une formation (d’une durée de un an dans le cas d’une spécialisation en puériculture). Il est également possible d’évoluer vers un autre métier du secteur médical en reprenant une formation pour devenir sage femme ou ostéopathe par exemple.