Jeunes, parents, adultes, tout le monde a une même préoccupation à un certain moment : apprendre un métier. Pas n’importe quel métier, celui qui passionne, le métier rêvé. Il ne faut pas oublier que le métier assure l’avenir et les dépenses de tous les jours, mais c’est aussi une occupation qui doit plaire avant tout.

Apprendre un métier : comment ça se passe ?

Apprendre un métier, ce n’est pas comme l’apprentissage à l’école. Ici, on parle d’apprentissage concret pour entrer et être opérationnel dans le cadre professionnel. Bien entendu, cela passe certainement par des formations diplômantes Bac-proBachelorDiplôme d’ÉtatBTS et autres cursus. Le but est l’insertion dans le monde professionnel et d’obtenir un contrat de travail.

L’apprentissage pour les jeunes

Le parcours n’est pas le même pour un jeune et un adulte déjà en poste. Pour les jeunes, afin de mettre en pratique les acquis et de se former réellement à titre professionnel, il y a deux solutions :

  • faire un stage : même si un stage permet plutôt de découvrir un métier, cela peut être bénéfique pour le stagiaire de voir la vie professionnelle et de voir si le métier l’intéresse. Dans certains cas, un stage peut être poussé vers un projet professionnel, surtout si la formation professionnelle du stagiaire est bien ciblée. Par exemple, un stagiaire en BTP peut apprendre le métier plutôt que de le découvrir ;
  • devenir apprenti : les apprentis signent un contrat de travail contrairement aux stagiaires. Peu importe leurs filières, ils sont au sein d’une entreprise pour apprendre le métier dont ils ont suivi une formation.

Apprendre lorsqu’on est adulte

Pour une évolution professionnelle, un salarié peut se perfectionner ou acquérir de nouvelles compétences dans le but de changer de poste. Dans ce cas, l’entreprise offre la possibilité à ses salariés de chercher une formation. Sur www.cnam-haute-normandie.com, vous aurez plus d’articles et de conseils.

Formation continue

Si un salarié souhaite voir un certain type de formation, il peut en faire la demande auprès de son employeur. De plus, toute personne active possède un compte CPF. Une formation continue est ouverte à tous les salariés et les formations proposées par les centres sont diverses et variées. Grâce à cette formation, pas besoin de repartir dans les grandes écoles, les formations dans les centres sont dispensées afin d’obtenir un certificat d’aptitude. Les formateurs sont aptes à dispenser des cours pour les personnes déjà en poste. Vous pouvez vérifier ou rechercher une certification sur le site de RNCP.

Alternance

L’alternance est une solution pour apprendre un métier. Si généralement l’âge limite est de 30 ans, il est tout à faire possible de suivre une formation en alternance après ses 30 ans. L’alternance est très efficace, car vous suivez en même temps une formation et un apprentissage. C’est une méthode de professionnalisation pédagogique très efficace, surtout pour les adultes qui souhaitent remettre le pied dans le monde professionnel grâce au plan de formation bien équilibré.

La reconversion professionnelle

Se reconvertir vers une autre profession arrive très souvent de nos jours. Pour certaines personnes, c’est la solution ultime pour vivre enfin de sa passion. Pour d’autres, c’est une manière de se délester des stress accumulés pendant des années en exerçant un métier. Dans les deux cas, il faut passer par la case « apprendre un métier ». La reconversion professionnelle n’a pas de limite d’âge. Pour cela, vous pouvez suivre une formation professionnelle, apprendre par vous-même et obtenir une VAE, ou autres solutions. Le but ici est de maitriser le futur métier que vous allez exercer. Dans la plupart des cas, les personnes en reconversion souhaitent être autoentrepreneurs. Cela permet de gérer soi-même son temps, son argent et de faire parler ses compétences.