En plasturgie, le rôle du praticien est de participer aux étapes de fabrication d’un produit en matières plastiques. Différents postes peuvent lui être attribués depuis la conception du prototype jusqu’à la production du produit fini. Découvrez dans cet article comment travailler dans le domaine de la plasturgie.

Les secteurs d’activités de la plasturgie

Industrie jeune, la plasturgie est née il y a une cinquantaine d’années. Elle consiste en la fabrication des produits à l’aide des matières plastiques ou composites. Tous les jours, que ce soit dans la vie courante ou dans les secteurs de pointe, le plastique est allié à tous les grands défis technologiques.

Les produits plastiques sont présents dans des secteurs aussi nombreux et variés que : l’automobile, l’aéronautique, l’informatique, le sport, le loisir, le bâtiment, etc. Les plastiques étant légers, résistants et fiables, ils sont indispensables à tous ces secteurs. Le plastique représente donc un partenaire de taille pour la plupart des marchés.

Fort de cet intérêt, diverses entreprises comme Iplast se sont spécialisées dans la plasturgie pour répondre efficacement aux besoins grandissants dans le domaine.

Mode de fonctionnement de la plasturgie

Le technicien en plasturgie peut participer à la conception en tant que spécialiste des calculs de structure, prototypiste ou metteur au point. Il réalise la production du futur produit tout en respectant un cahier des charges et en s’appuyant sur les outils numériques. Il procède notamment à la réalisation d’un prototype, l’essai, la définition des procédés de fabrication et à la conception de l’outillage nécessaire.

Ensuite, le technicien en plasturgie supervise le réglage des machines en atelier. Il assure aussi la surveillance des lignes automatisées de production. Avec son équipe d’opérateurs, il veille non seulement à la qualité et aux délais, mais aussi au respect des normes d’hygiène et de sécurité. Il est susceptible d’intervenir pour résoudre des problèmes techniques et prendre part à l’amélioration des processus de production.

Les techniciens en plasturgie travaillent souvent dans les entreprises spécialisées dans la transformation de matières plastiques ou de matériaux composites. En Île-de-France par exemple, le secteur de la plasturgie et des composites demeure un employeur important.

Dans cette région par exemple, les techniciens en plasturgie représentent près de 6 000 salariés et environ 260 entreprises selon la Fédération de la plasturgie et des composites (chiffres de 2018).

Les qualités requises pour devenir un technicien de la plasturgie

Tout d’abord, un technicien de la plasturgie doit être polyvalent, c’est-à-dire maîtriser de nombreuses techniques telles que la mécanique, l’électricité, l’hydraulique, la gestion de la production assistée par ordinateur (GPAO), l’extrusion et le thermoformage ou injection plastique.

Ensuite, il faut qu’il soit disponible, car la production fonctionne souvent en 3 X 8, en semaine et le week-end. Des astreintes sont également possibles. Aussi, ce métier exige à la fois de la rigueur et de l’ouverture d’esprit.

Le technicien en plasturgie doit aimer le travail en équipe et avoir un bon sens du relationnel, car en atelier, il est chargé d’encadrer les équipes d’opérateurs et de conducteurs de machines.