En qualité de kinésithérapeute, deux possibilités de pratiquer votre activité sont envisageables. Vous pouvez intégrer un hôpital ou ouvrir votre propre cabinet de kinésithérapeute libéral. Si vous faites le second choix, une préparation s’impose. Voici les démarches à effectuer pour ouvrir votre cabinet de kinésithérapeute comme il se doit.

Facilitez-vous la tâche avec un logiciel de gestion pour kiné

Il existe des logiciels de gestion pour faciliter la tâche des kinésithérapeutes. Si vous cliquez ici, vous découvrirez l’un de ces outils digitaux destinés à ces professionnels de santé. Ce type de logiciel permet de réaliser un fabuleux gain de temps. En effet, grâce à lui, vous pouvez gérer les données des clients et éditer des factures beaucoup plus rapidement.

Par ailleurs, le logiciel de gestion vous permet d’organiser votre agenda. Grâce à lui, vous avez notamment la possibilité de sécuriser vos données. Il offre une vue globale de vos activités et facilite votre organisation.

logiciel gestion kiné

Rédigez les statuts de votre cabinet de kinésithérapie

L’écriture des statuts est une obligation exigée par l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes. Les statuts doivent mentionner l’objet social du cabinet concerné. Celui-ci doit uniquement désigner l’exercice de la profession de masseur-kinésithérapeute. Le propriétaire du cabinet ne choisit pas lui-même l’objet social de son établissement, car celui-ci est déjà prédéfini. Par ailleurs, l’établissement ne doit pas exercer une autre activité en dehors de celle mentionnée. À défaut, il trouvera difficilement une place sur le tableau de l’ordre.

Publiez une annonce légale

À leur ouverture, la loi impose aux sociétés qui offrent certaines prestations, de publier une annonce dans un journal d’annonces légales (JAL). Il en est de même pour les cabinets de kinésithérapie. Cette annonce doit contenir les mentions telles que la forme juridique du cabinet, son objet social et sa date de création. On doit également retrouver dans l’annonce l’adresse du siège et les informations concernant le dirigeant du cabinet.

Envoyez votre dossier au greffe

Après avoir réuni les documents nécessaires à l’ouverture de votre cabinet, vous devez les déposer au greffe. Rappelons que ce dossier comporte les statuts du cabinet, un exemplaire de la parution de l’annonce légale, un formulaire TNS, un formulaire M0 et une copie du diplôme de chaque associé. Lorsque le greffe reçoit l’ensemble de ces documents, il délivre un extrait Kbis provisoire au créateur du cabinet. C’est ce document qui permettra à ce dernier d’inscrire son établissement sur le tableau de l’ordre afin de recevoir un numéro d’inscription.

Inscrivez-vous à l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes et immatriculez votre société

C’est l’inscription au conseil départemental de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes qui vous permettra d’exercer de façon légale votre activité. Pour ce faire, vous devez remplir un formulaire sur lequel vous renseignerez votre diplôme, les activités principales et secondaires. Il sera également nécessaire de :

  • vous enregistrez auprès de l’ARS et de la CPAM,
  • adhérer à la caisse de retraite CARPIMKO,
  • assurer le cabinet,
  • vous déclarer à l’URSSAF.

Grâce à cela, votre société pourra être immatriculée définitivement par le greffe.

Même si la procédure est relativement laborieuse, veillez à respecter chaque étape pour pouvoir ouvrir votre propre cabinet et accueillir votre patientèle en toute quiétude.