Comme tous les autres métiers manuels, celui de coiffeur revêt plusieurs aspects intéressants. Que ce soit au niveau du revenu, des relations tissées avec les clients ou autres, cet emploi a beaucoup à dire. De ce fait, si vous désirez débuter dans la carrière de coiffeur, sachez tout d’abord que vous avez fait le bon choix ! Notez ensuite que vous vous devez de connaitre certains points sur ce métier afin de vous lancer à son apprentissage. C’est d’ailleurs le but de cet article. Découvrez donc ici tout ce que vous avez à savoir du métier de coiffeur/coiffeuse.

Les missions du coiffeur

Le coiffeur a plusieurs missions à accomplir dans son salon. Dès l’entrée des clients dans la pièce, il les accueille et s’occupe deux selon leurs désirs. Il peut être amené à faire des coupes de diverses formes ou faire un brushing. Il doit savoir préparer et appliquer les différents produits de colorations et décoloration, faire tout type de chignons et pose d’extension. Le roulage des permanentes, des mises en plis et la barbe font partie de ses missions. Il doit pouvoir faire également les tresses que ce soit avec les cheveux du client ou avec des mèches. Il doit en effet maitriser toutes les techniques de coiffure à lire sur metier.org afin d’avoir la certitude de recevoir un nombre considérable de clients.

Il est évident que le coiffeur sera amené à laver les cheveux de ses clients avant d’effectuer toute autre opération. De ce fait, il doit avoir de bons shampoings, des produits de traitement capillaire et de renforçateur des cheveux. Il peut même décider de mettre en vente ces derniers afin d’augmenter son chiffre d’affaires. Pour finir, ce professionnel doit savoir gérer la comptabilité et les stocks de son salon. Il n’a pas que des clients à satisfaire.

Les qualités à posséder pour être un bon coiffeur

Tout bon coiffeur possède certaines qualités clés. Tout d’abord, il doit jouir d’une bonne santé notamment physique. Pourquoi ? Il aura à prester en restant debout pendant de longues heures. Cette condition est essentielle, car il s’agit du quotidien de tout coiffeur. Ensuite, il doit savoir écouter, mais surtout conseiller ses clients. Ces derniers sont généralement très bavards. Il va donc falloir faire preuve de patience même si le sujet est ennuyant ou agaçant. Lorsqu’ils décrivent la prestation, le coiffeur doit être à l’écoute et pouvoir les orienter si leur demande est impossible à mettre en œuvre.

Se montrer accueillant et souriant sont des attitudes très importantes dans le métier de coiffeur. Les clients ont besoin de se sentir à l’aise et rassurés chez celui-ci. Il est donc important que le coiffeur développe de bonnes relations avec ses clients afin de les fidéliser. Par ailleurs, il doit être informé des dernières tendances en matière de coiffure. La mode touche également ce domaine. Ainsi en fonction des nouvelles coupes qui apparaitront, le coiffeur se mettra à jour en continuant de se former.

Les endroits où exercer ce métier

Un coiffeur a plusieurs alternatives en ce qui concerne le lieu où exercer son métier. La première option est un salon. Dans ce cas, il est indépendant et travaille pour son propre compte. C’est d’ailleurs le meilleur choix, car le revenu est bien meilleur que celui obtenu en tant que salarié. La seconde option est semblable à la première ; elle se pratique de façon indépendante aussi. La différence est que le travail se fait aux domiciles des particuliers. À ce niveau, ce ne sont pas les clients qui se déplacent, mais le prestataire. Bien que le chiffre d’affaires obtenu avec cette alternative soit moins onéreux que celui réalisé dans un salon indépendant, il reste quand même pratique.

Le troisième endroit où l’on peut exercer le métier de coiffeur est au sein des réseaux sous enseigne en tant que salarié. Ici, vous serez payé en fonction de vos prestations ou de la durée effectuée dans le salon de votre supérieur. L’avantage ici est que quoi qu’il arrive, vous aurez un revenu fixe et certain. L’inconvénient par contre est le fait de rester subordonné, ce qui n’est pas toujours agréable.

Les horaires et le revenu du professionnel

Les horaires du coiffeur ne sont généralement pas fixes. Il peut travailler durant toute une journée et même la nuit ou encore à temps partiel. Tout dépend de son envie s’il s’agit d’un coiffeur qui est à son propre compte. Il est libre de décider des heures pendant lesquelles il voudra travailler. Cependant étant donné qu’il doit réaliser un chiffre d’affaires conséquent, ses pauses sont souvent liées à l’arrivée du client ou non. Le salarié lui exerce son métier sur des heures régulières. À lui de s’entendre avec son employeur lors de la conclusion du contrat de travail. Dans tous les cas, tous les coiffeurs travaillent en moyenne 35 heures par semaine et peuvent être amenés à faire des heures supplémentaires à certaines occasions.

En ce qui concerne le revenu du coiffeur, il démarre au SMIC accompagné de pourboires. Dans ce cas, il exerce en tant que salarié. Après quelques d’années d’expérience, son salaire pourra s’élever. Lorsqu’il décide de travailler de façon indépendante, il est évident que son revenu sera beaucoup plus lourd. Ainsi il pourra réaliser un grand chiffre d’affaires. Le hic est qu’à la différence du salarié, le coiffeur indépendant n’a pas réellement de pause, car pour gagner plus, il faut faire plus de sacrifices.

Les formations pour devenir coiffeur

Accéder à la profession de coiffeur est assez facile. À partir d’un CAP en coiffure, vous pouvez commencer à exercer. C’est d’ailleurs le niveau minimum pour devenir coiffeur. Il s’agit d’un diplôme qui se prépare en deux ans et qui peut être accompagné d’une mention complémentaire dans le but de se spécialiser. Cette formation est possible dès la classe de 3ème. Outre celle-ci existe le Brevet Professionnel pour ceux qui désirent élargir leurs compétences ou ouvrir un salon de coiffure après obtention du diplôme. C’est le niveau supérieur au CAP.

Il existe également d’autres diplômes comme le Brevet de Maitrise qui est délivré par les chambres de métiers. Ici, la préparation se fait en deux ans et il faut avoir au moins 19 ans pour suivre la formation. De plus, il faut également être titulaire d’un Brevet Professionnel ou simplement justifier de 5 ans d’activité professionnelle. Avec ce diplôme, vous avez la possibilité d’enseigner aux apprentis et d’obtenir plus facilement un prêt auprès des banques. À vous de voir la formation qui vous convient pour accéder au monde de la profession de coiffeur.

En conclusion, devenir coiffeur implique la maitrise de certaines techniques et le développement de certaines qualités. Cette fiche vous aidera à voir plus clair en ce qui concerne cette profession. Alors, profitez-en !